Cartefoi.net
Envoyer une carte virtuelle
Conna√ģtre J√©sus
Devenir chrétien
Vie chrétienne
Vocation
Prière et célébration
Chapelles d`adoration
Compléments
Tribunes
Accueil > Textes Plan
Rechercher
Télécharger

La réconciliation




J'ai √©t√© baptis√©, je sens une flamme de foi rena√ģtre et je veux me rapprocher de Dieu. Qu'est-ce que je peux faire, maintenant?

Depuis un certain, ton cheminement t'appelle √† te rapprocher du Seigneur et, d'une certaine fa√ßon, √† renouer avec l'engagement √† suivre le Seigneur qui a √©t√© pris pour (ou par, selon l'√Ęge) toi lors de ton bapt√™me. Pour signifier cela, pour marquer la d√©marche plus fortement, pour la pousser plus loin, je t'invite √† penser √† vivre une d√©marche de R√©conciliation sacramentelle.

J'h√©siste un peu √† t'en parler avec une distance de plusieurs miliers de kilom√®tres, car je ne puis √™tre assur√© que tu rencontreras un pr√™tre qui te permette un d√©marche de R√©conciliation plut√īt qu'une confession √† l'ancienne. Enfin, j'ose te proposer cela, car je crois que c'est vraiement sain, saint et sanctifiant de vivre une d√©marche de R√©conciliation.

La démarche comporte trois étapes, que nous retrouvons dans Luc 15, 11.

Il s'agit d'abord de prendre conscience de la distance que nous avons pris de notre P√®re, du Dieu d'Amour qui nous attend inconditionnellement. Bien souvent, nous avons agi en croyant ou en voulant croire que nous arriverions √† assurer nous-m√™mes notre salut. Avec un peu de recul, nous pouvons constater que le fait de tenter cela est plut√īt malheureux et que le Salut ne peut √™tre re√ßu que de Dieu seul ( Voir aussi: Le mal ).

Dans un deuxième temps, il s'agit de prendre résolument le chemin du retour vers Dieu. Ceci consiste, dans ton cas, à ce rapprochement que tu vis. Ceci se vit dans la ferme résolution de renouer avec Dieu, à accueillir son Amour et à accepter d'être petit et faible, à accepter d'être important et de grande valeur pour Lui. Prendre le chemin du retour.

Dans un troisième temps, l'aveu des fautes et la demande de pardon vient couronner le tout. Lorsque tu rencontreras le prêtre, tu y verras un homme. C'est en tant que représentant de Dieu et de l'église qu'il est là. Ce que tu dis à lui, tu le dis à Dieu, lui n'étant là que comme témoin et humain qui puisse prêter l'oreille et réagir. Encore une fois, Dieu a choisi de passer par la faiblesse humaine pour accomplir son dessein. N'aie crainte, le prêtre ne répétera à personne ce que tu diras, même pas à toi. En fait, c'est comme si tu ne lui avais pas parlé. C'est à Dieu que tu parles. Le secret de confession ne peut être rompu, même par la loi civile ou criminelle. En effet, quelque prêtre qui serait appelé à témoigner à partir d'une confession sacramentelle dira toujours qu'il ne sait pas de quoi il s'agit, le pénitent ayant parlé à Dieu et ayant reçu (ou non) l'absolution. C'est une affaire peu banale.
Voir aussi: la description du sacrement de Réconciliation

Je n'ose trop te décrire le bien-être que tu ressentiras après. Puisque je t'ai orienté vers la lecture de Luc 15, 11, tu comprendras vite que c'est une fête pour Dieu et pour toi que tu vivras.



Par Patrick Allaire, ptre






Les textes de base
Les textes complémentaires

Tous les textes complémentaires :     Cliquz ici.

Des r√©actions suite √† cette r√©flexion?     √Čcrivez-nous.