Cartefoi.net
Envoyer une carte virtuelle
Conna√ģtre J√©sus
Devenir chrétien
Vie chrétienne
Vocation
Prière et célébration
Chapelles d`adoration
Compléments
Tribunes
Accueil > Textes Plan
Rechercher
Télécharger

Quel est le r√īle de Michel dans la naissance de J√©sus?




Question posée par un internaute:
Il y a des personne qui disent que Jésus est l'archange Michel et moi je ne croit pas a cela. Comment je pourrais leur prouver le contraire?

Réponse sommaire:

Les gens qui vous entourent sont vraiment √©tonnants! Je n'arrive pas √† m'imaginer quel chemin ils peuvent prendre pour faire une √©quation entre Gabiel et J√©sus. Un ange, conform√©ment √† la d√©finition ethymologique grecque, est un messager. Le messager annonce quelque chose qui ne vient pas de lui-m√™me. J√©sus n'est pas un messager, il est le Messie. Le messager Gabriel annonce la venue du Messie, il ne l'est pas. L'ange Gabriel ne parle pas en son nom propre. Il appara√ģt au livre de Daniel, expliquant une vision (chap 8 et 9).

En Luc 1, 19, nous avons la description que Gabriel fait de lui-même: "Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu; j'ai été envoyé pour te parler et pour t'annoncer cette bonne nouvelle." en parlant à Zacharie. En Luc 1, 26 à 37 (L'Annonciation), remarquons que l'ange Gabriel parle au futur. Ce ne peut être l'action de l'ange qui fasse tomber Marie enceinte, puisqu'il est écrit: "L'ange lui répondit: 'le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. ..." C'est la puissance du Très-Haut qui agit en elle, pas la parole messagère de l'ange.

O√Ļ autrement se pourrait-il y a avoir confusion? Je ne peux voir. Si vos amis confondent les r√īles dans de tels passages, aussi clairs, je me demande comment ils peuvent suivrent le cin√©ma! ... √† moins d'√™tre mal intentionn√©s ou mal dirig√©s.

Voici ce qu'en dit le Cat√©chisme de l'√Čglise catholique:
Numéro 148: " La Vierge Marie réalise de la façon la plus parfaite l'obéissance de la foi. Dans la foi, Marie accueillit l'annonce et la promesse apportées par l'ange Gabriel, croyant que "rien n'est impossible à Dieu" ( Lc 1,37 cf. Gn 18,14 ), et donnant son assentiment: "Je suis la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole" ( Lc 1,38 ). Elisabeth la salua: "Bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur" ( Lc 1,45 ). C'est pour cette foi que toutes les générations la proclameront bienheureuse (cf. Lc 1,48 ). "

On gagnera aussi √† lire le Cat√©chisme de l'√Čglise catholique aux num√©ros 328 √† 352:
" I. Les anges. L'existence des anges est une vérité de foi 328 L'existence des êtres spirituels, non-corporels, que l'Ecriture sainte nomme habituellement anges, est une vérité de foi. Le témoignage de l'Ecriture est aussi net que l'unanimité de la Tradition.
Qui sont-ils?
329 S. Augustin dit à leur sujet: "Angelus officii nomen est, non naturæ. Quæris nomen huius naturæ, spiritus est; quæris officium, angelus est: ex eo quod est, spiritus est, ex eo quod agit, angelus" (Psal. 103,1, 15). De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu'ils contemplent "constamment la face de mon Père qui est aux cieux" ( Mt 18,10 ), ils sont "les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole" ( Ps 103,20 ).
330 En tant que créatures purement spirituelles, ils ont intelligence et volonté: ils sont des créatures personnelles (cf. Pie XII: DS 3801 ) et immortelles (cf. Lc 20,36 ). Ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles. L'éclat de leur gloire en témoigne (cf. Da 10,9-12 ). [...] "

Les autres citations des anges dans le Catéchisme sont trop nombreuses pour que je vous les énumère toutes. Nulle part, il n'est possible d'arriver à une hérésie comme celle que vous décrivez.

Quant √† l'archange Michel, il n'appara√ģt - dans le Nouveau Testament, que dans l'Apocalypse et dans l'√©pitre de Jude. Dans le premier cas (Ap 12, 7), Michel combat le dragon qui tente de manger l'Enfant. Dans le second (Jud 1, 9), c'est un rappel de la dispute du corps de Mo√Įse entre Michel et le d√©mon. Je n'ai pas trouv√© √† quoi r√©f√®re cette mention dans l'Ancien Testament.



Par Patrick Allaire, ptre






Revoir le texte de base
Tous les textes complémentaires :     Cliquz ici.

Des r√©actions suite √† cette r√©flexion?     √Čcrivez-nous.